Sanction positive pour galvaniser le personnel

Le CENADI célèbre l’excellence de son personnel

Un standing ovation par une haie de collègues en liesse, des Roll up aux effigies des heureux élus installés au hall d’entrée, du Champagne et des boissons hygiéniques le tout dans une ambiance festive et bon enfant, le CENADI a célébré le mardi 13 février 2024 ses personnels méritants.

Il s’agit de mesdames ADAMA BEBE et Linda EVE, de messieurs BELLO Fils et KOUL A ESSE Yves. Lesquels  ont passé avec brio leurs différentes certifications.

Les deux dames sont toutes certifiées en Project Management Professionnal (PMP). Aptitude qui va permettre d’assurer une meilleure conduite des projets informatiques aussi bien en interne qu’à l’externe quand on sait que  la mission principale du CENADI est d’accompagner les autres administrations dans le montage des projets informatiques et dans le suivi-évaluation des projets des centres informatiques.

M. BELLO Fils Bertrand quant à lui a obtenu  la certification  Kubernetes Administrator qui lui donne la capacité de manager les différentes offres que peuvent supporter le Z14 et dans un futur proche le Z16 et Linux One. Un atout indéniable dans un contexte où le CENADI, avec son infrastructure mainframe dotée de la plateforme de gestion des applications CLOUD NATIVE telles que RHOCP (Redhat Openshift Container Platform), ambitionne entre autre de devenir le provider en infrastructure avec des solutions basées sur les modèles du Cloud  Computing à savoir  IAAS (Infrastructure As A Service), PAAS (Plateforme As A Service) et SAAS (Software As A Service).

M. BELLO s’est également distingué en obtenant la certification « IBM Z and LinuxONE Community Advocate – 2023 (Level 2) », laquelle représente une reconnaissance significative pour les professionnels travaillant avec les systèmes IBM Z et LinuxONE. Elle peut apporter divers avantages à une entreprise, surtout si celle-ci a des ambitions dans le domaine des systèmes d’entreprise, de la blockchain, du cloud computing et de la sécurité des données.

Last but not the least, M. KOUL A ESSE Yves pour sa part est désormais titulaire de la certification CCNP ENTERPRISE. Cette certification est spécialisée dans la mise en œuvre des technologies de virtualisation et de sécurisation des réseaux d’entreprise ainsi que le routage avancé (mécanisme par lequel des chemins sont sélectionnés dans un réseau pour acheminer les données d’un expéditeur jusqu’à un ou plusieurs destinataires). Elle représente un niveau de sécurité supplémentaire au niveau des dispositifs réseaux lors des transferts des données dans les centres de données ou datacenters.  Son expertise sera requise en ce qui concerne les configurations et la sécurisation des équipements réseaux du CENADI, le transfert des données entre le CENADI et ses partenaires et la virtualisation de cet ensemble dans le futur au moment où le CENADI s’apprête à devenir un datacenter

Dans sa prise de parole au cours de cette cérémonie, Mme le directeur a rappelé que les certifications célébrées ce jour rentrent dans le cadre d’un projet dénommé «Un Cadre – Une Certification» lancé en 2020, et dont l’objectif principal est de renforcer les capacités et de valoriser les compétences du personnel  du CENADI,  afin de lui permettre de mieux remplir ses missions et de s’arrimer à l’évolution technologique.

A ceux qui n’ont pas adhéré au projet, Mme le directeur a tenu à rappeler que la certification est d’abord individuelle « C’est pour vous, pour vos carrières  avant d’être pour le CENADI » a-t-elle déclaré.

Avec ces promus, le CENADI est en droit de célébrer les premiers certifiés de l’administration camerounaise dans le domaine de l’informatique. « Il n’en existe pas ailleurs dans les Divisions des Systèmes d’Information (DSI) et les cellules informatiques…Ça n’a pas été évident du fait qu’on ne forme plus les certifiés dans l’administration camerounaise. De manière exceptionnelle, la hiérarchie nous l’accorde parce que nous avons le mainframe. Et nous devons donc le valoriser et non le cacher, marcher tête haute poitrine bombée » s’est félicitée Mme le directeur du CENADI.

Par la même occasion, elle a souhaité que ce succès fasse tache d’huile, que d’autres certifiés soient enregistrés parmi les « cenadiens » au regard des formations en cours.  Globalement, être certifié au mainframe et à la mise en place des projets informatiques doit être la porte d’entrée au CENADI. A l’inverse, dès que vous êtes du CENADI vous devez être certifiés dans ces domaines. Et c’est ce vers quoi le top mangement invite le personnel à aller.

En attendant les prochains certifiés, étant entendu que le planning d’examen de certifications PMP s’étend jusqu’en la deuxième moitié du mois de mars, une dizaine de personnels sont en formation en Administration Linus Professionnal Institute, d’autres à hélios, à Oracle et ….

Il est important de signaler que le CENADI étoffe sereinement son tissu de certifications, une  première cuvée de dix lauréats aux examens de certifications internationales IBM (Fundamentals on IBM Mainframe Systems) en août 2021 a été enregistrée.

roll-up-ngomna

Les enjambées de l’application nGOMNA deux mois après son lancement

L’application nGOMNA, l’un des nouveaux services développés et mis en service par le Centre National de Développement de l’Informatique (CENADI) fait son bonhomme de chemin dans les habitudes des usagers depuis le 23 août 2023, date de son lancement par communiqué du Ministre des Finances. Cette application, accessible dans un premier temps sur les plateformes Android (Play store) et puis  sur iOS (APPLE store), dispose à ce jour de 92506 comptes actifs pour plus de 120 000 téléchargements sur Android et 131 iOS.

Ce nombre a connu un pic, devenu viral, quelques heures après sa mise en service. nGOMNA a occupé la tête du podium des applications les plus téléchargées et les plus utilisées dans notre pays. Reléguant ainsi les applications des géants du web à l’instar de Zoom, Whatsapp, Microsoft, LinkedIn respectivement au second, troisième, quatrième et cinquième rang. Bien que stable aujourd’hui, ces téléchargements démontrent à suffisance l’intérêt porté par le public à cette application.

En effet, nGOMNA se veut être un portail ou une plateforme unifiée d’intégration des services dans la perspective du egov.  Ladite application ne se contente pas d’automatiser le processus d’obtention du bulletin de solde (avec option de téléchargement, de partage, de notifications en temps réel sur la position de solde, d’avancement) mais entend contribuer à l’amélioration du processus lié à la mise à disposition des bulletins de solde tout en limitant les voies de vente, en redonnant le droit de confidentialité et en facilitant l’édition du bulletin de solde. Elle permet également une haute disponibilité desdits bulletins tout en veillant à l’ergonomie dans l’obtention de ceux-ci. Elle assure enfin, un stockage des bulletins édités dans la mémoire du téléphone avec toutes les garanties de sécurité, de confidentialité et de confort.

Des dispositions spéciales ont été prises par le top management du CENADI pour recueillir les plaintes des utilisateurs sur trois canaux que sont l’email (app.contact@cenadi.cm) la plateforme support dédiée (www.cenadi.cm) et le téléphone (WhatsApp : 650 78 03 47 / 650 84 06 95). L’équipe de support travaille 24 heures sur 24 et gère les difficultés de tous les usagers. 

Le CENADI se projette en 2024 avec nGOMNA dans la finalisation de la notification des virements mensuels à chacun des personnels de l’État et l’intégration du projet de gestion de la taxe communale par le MINDDEVEL, de nGOMNA Messagerie, de nGOMNA comptage digital des personnels de l’Etat (CODPE)…

La nécessité des moyens conséquents à la dimension des ambitions

Examen du plan de Travail Annuel 2024 Budgétisé du CENADI

La septième session du Conseil de Direction du CENADI, consacrée à l’examen de son budget pour l’exercice 2024, s’est tenue le jeudi 21 septembre 2023, dans la salle des conférences du Secrétariat général du MINFI sous présidence du Ministre des Finances Louis Paul MOTAZE, Président dudit Conseil.

Les principaux points inscrits à l’ordre du jour  ont porté sur le suivi de la mise en œuvre des recommandations de la 6ème session du Conseil ; la présentation du niveau de mise en œuvre des activités de l’exercice 2023 mais aussi et surtout l’examen du plan de Travail Annuel 2024 Budgétisé du CENADI.

Les travaux étaient rapportés par le Pr MVEH Chantal Marguerite, Directeur du CENADI et secrétaire dudit Conseil. De sa présentation, il ressort que les principales recommandations issues des précédentes sessions  sont pour la plupart en cours d’exécution.

Des avancées significatives

S’agissant de la mise en œuvre des activités, des réalisations majeures se dégagent. Il s’agit notamment en plus de la production mensuelle de la solde et des pensions de l’Etat ; de la gestion et la maintenance des équipements réseaux, système et applicatifs dans les sites SIGIPES / ANTILOPE ; du Support aux nouveaux services ; du Suivi du projet SIGIPES 2 ; de Etude de l’écosystème des datacenters dans les administrations au Cameroun  et du Pilotage et coordination des activités du CENADI.

Le CENADI au cours des trois premiers trimestres de l’année s’est par ailleurs investi dans l’accompagnement du MINDDEVEL et du MINFI dans l’adaptation de l’application « SIM_BA » aux exigences et besoins des CTD ; le développement et la mise en place d’une application de travail collaboratif, de gestion du personnel et de leur présence effective au poste dénommée « Attendance ». Il a également amorcé les travaux de restauration des données des bandes magnétiques en prélude à leur archivage numérique, œuvré à la gestion et la maintenance des équipements des sites SIGIPES/ANTILOPE ; assuré le  suivi du processus des différentes contractualisations (assurance, électricité/ Groupe électrogène et climatisation) et dans la collecte des données et l’état dans le cadre de l’étude de l’écosystème des datacenters.

Les moyens

La mise en œuvre de toutes ces activités a nécessité des moyens jugés insuffisants pour l’atteinte des objectifs fixés obligeant régulièrement le top management à recourir à des appuis ponctuels.  C’est la raison pour laquelle le Pr MVEH a sollicité davantage de financements pour l’exercice 2024 au regard des grandes ambitions de son institution visant à impacter sa performance Lesquelles ambitions rappelons-le vont de la pérennisation des acquis au déploiement (support) des nouveaux services en passant par le renforcement des capacités des personnels et la recherche-développement, le déploiement du CENADI aux niveaux des Régions et à l’international avec la consolidation des partenariats entre autres IBM et BROADCOM, le pilotage, la coordination des activités et l’investissement. L’enveloppe globale sollicitée et soumise au Conseil est d’un milliard quatre-vingt-quatorze millions six cent mille (1 094 600 000), soit un milliard quatre millions six cent mille (1 004 600 000). de fonctionnement et quatre-vingt-neuf millions neuf cent quatre mille (89 904 000) d’investissement.

Résolutions

Le Conseil a pris acte des besoins ainsi présentés, a approuvé le plan d’action et le budget y relatifs. A l’unanimité, il s’est engagé à continuer d’accompagner le CENADI vers son autonomisation étant entendu qu’il n’a jusque-là pas encore d’un statut juridique.

Le Conseil après avoir félicité le CENADI pour le lancement de l’application nGomna a formulé un ensemble de recommandations l’invitant à :

  • penser à une contractualisation pour l’hébergement des Progiciels de sécurisation des diplômes des Universités ;
  • mener une réflexion sur le bien-fondé de la facturation des services offerts par nGomna qui est une niche de recette non fiscale et dont l’utilisation depuis son lancement profite aux seuls opérateurs de téléphonie mobile en termes de Méga pour la connexion nécessaire aux téléchargements ;
  • approfondir la réflexion sur la recherche afin de prendre une part active au développement de l’intelligence artificielle dans notre pays ;
  • veiller à travers le MINFI à faire connaitre au MINESUP la possibilité d’une collaboration entre le CENADI et les universités dans le but de mettre sur pied une base de données unifiée.
La pratique pour une meilleure compréhension

Le personnel du CENADI en formation pour la certification PMP

Vingt personnels du Centre National de Développement de l’Informatique (CENADI)  ont entamé depuis le lundi 25 septembre 2023 la formation sur l’ingénierie des projets dans les locaux du Cabinet bureau de représentation GMS Consulting Group à Yaoundé. Financée par le budget de la Commission de Bourses et Stages du ministère des finances, cette formation a pour objectif de doter davantage le CENADI de personnels certifiés en Project Management Professionnal (PMP). La formation qui s’étend sur une période de trois mois est repartie en deux phases : une phase présentielle de cinq jours et une phase de cours en ligne et de Coaching sanctionnée par l’examen de certification.

L’objectif de la première phase, décliné par M. Serges ECAM, facilitateur de cette formation, est de permettre aux participants de se familiariser avec les concepts, les approches, les méthodes en management des projets  de façon générale et de manière spécifique d’introduire la méthode du référentiel PMBOK qui est une méthode sur laquelle repose le contenu de l’examen du PMP.


Les différents modules d’enseignements portent entre autres sur :

  • L’alignement vision, stratégie et projet le but étant de comprendre l’alignement stratégique des projets afin de mieux intégrer l’importance du travail en mode projet qui permet de livrer le produit conformément au cahier de charge ;
  • La typologie des projets  notamment les projets entrepreneuriaux, les projets sociaux, les projets de développement, les projets publics et les projets organisationnels. Un accent particulier a été mis sur le cas des projets organisationnels qui sont déployés au sein d’une organisation pour elle-même ou pour un client et qui requièrent un minimum d’exigences allant de la gouvernance du projet à la compétence du chef de projet désigné en passant par l’approche méthodologique utilisée et le niveau de pouvoir et d’influence des parties prenantes.

Les enseignements ont porté également sur les différentes écoles (PMI, Prince2, ISO21502) et approches en management de projet (Prédictive, hybride, Agile,…). L’occasion a permis de définir les termes clés (projet, Programme, portefeuilles,..), d’identifier les contraintes du projet, le rôle du bureau de projet (PMO), de décrire les différentes structures organisationnelles et de différencier « cycle de vie » et « processus » d’un projet. Enfin, il s’est agi d’énoncer les causes d’échecs des projets, d’expliquer le management des projets selon le PMBOK et de faire une comparaison entre la PMBOK6 VS PMBOK 7 qui sont sommes toutes complémentaires.

Tous ces enseignements sont accompagnés de réflexion de groupe sur les aspects abordés, exercices pratiques (Quizz, qcm) ponctués  d’animation et de sociométrie.

La phase protocolaire de lancement de cette formation a été marquée, par le mot de bienvenue de la responsable du Cabinet bureau de représentation GMS Consulting Group-Yaoundé, Mme ETONDE Danielle épse MINKAD qui a présenté sa structure et rassurer les apprenants sur la qualité des formations offertes par son cabinet, l’expertise de ses formateurs, la grande expérience et la notoriété dont jouit son institution sur le  plan national et international.


Mme le directeur du CENADI, le Pr MVEH Chantal Marguerite, lors de son passage, a tenu à rappeler que le CENADI  a besoin des PMP dans le but de remplir aisément sa mission principale qui est d’accompagner les autres administrations dans le montage des projets informatiques et dans le suivi-évaluation des projets des centres informatiques. La promotion actuelle est la plus grande depuis environ 3 ans que le CENADI a entrepris la formation de son personnel. Les personnes retenues doivent de ce fait se sentir privilégiées et même redevables au regard des sacrifices consentis pour leur formation. Elle a recommandé aux uns et aux autres, assiduité, abnégation au travail et succès. La certification étant d’abord individuelle pour l’évolution des carrières avant de permettre au CENADI de capitaliser les connaissances acquises.

La première phase s’est achevée vendredi 29 avec la remise des attestations de participation avec comme challenge le suivi scrupuleux du programme d’étude de la phase pour un succès garantie.

ngomna-app (2)

L’application nGOMNA en pole position devant Whatsapp, Google, Facebook, Amazon!!

Depuis sa mise en service suite au communiqué du Ministre des Finances en date du 23 août 2023, soit moins d’une semaine, l’application “nGomna” développée et mise en service par le Centre National de Développement de l’Informatique (CENADI) comptabilise déjà près de 60 000 téléchargements sur la plateforme Google, soit une moyenne de près de 10 000 téléchargements par jour. Sans doute un record à battre au vu de la puissance de calcul nécessaire pour satisfaire une telle charge.

Fort de cette sollicitation exceptionnelle dont pouvaient se targuer exclusivement par le passé les GAFAM (Google, Amazon, Facebook, Apple, Microsoft), il n’aura fallu en effet que deux jours pour que nGomna, devenue virale en quelques heures après sa mise en service, grimpe en force et occupe la tête du podium des applications les plus téléchargées et la plus utilisées dans notre pays. Reléguant les applications des géants du web à l’instar de zoom, whatsapp, microsoft, linkedin respectivement au second, troisième, quatrième et cinquième rang tel qu’illustré par ce lien.

Ce coup de maître du CENADI est d’une part lié à l’architecture de service de ladite application d’une part, mais d’autre part à l’hyperpuissance dont est capable son serveur mainframe IBM z14zR1, de la classe des calculateurs acquis par le Ministère des Finances en 2019 et qui avait permis de réduire significativement le temps nécessaire pour le calcul de la solde de l’Etat.

En ce qui concerne nGomna, des dispositions spéciales ont été prises par le top management du CENADI pour recueillir les plaintes des utilisateurs sur trois canaux que sont l’email, la plateforme support dédiée et le téléphone. A ce jour, nous enregistrons plus de 1000 requêtes provenant de ces différents canaux qui doivent être adressées pour faciliter le processus d’adoption de l’application.

Une équipe support aux opérations composée de 24 ingénieurs est mobilisée 24h/24 et 7j/ pour répondre et résoudre les différents problèmes qui nous parviennent. Une flotte en service illimité de SMS, appels téléphoniques et internet est mise à leur disposition.

Le CENADI travaille à plusieurs services digitaux donc une version iOS de nGomna en cours de finalisation, lesdits services seront progressivement rendus disponibles aux agents publics avec toutes les garanties de sécurité, de confidentialité et de confort dans le but de mieux les outiller aux défis d’un monde en perpétuelle mutation technologique, faisant ainsi de nGomna une marguerite de service digne de l’administration camerounaise.

la montée en compétence

Les cadres du CENADI en formation sur Oracle Database 12C et sur CCNA

Le programme de mise à niveau régulière du personnel du CENADI se poursuit en s’intensifiant. Du 27 février au 29 juin 2023, dix de ses ingénieurs dont  deux dames et huit hommes prennent  part à la formation sur l’administration de bases de données oracle, aux ETS Fire Software, à Yaoundé. C’est en prélude à la mise en exploitation très prochaine sur la plateforme technique du CENADI de l’application SIGIPES2 (Système de Gestion Intégré des Personnels de l’Etat et de la Solde). Cette formation qui est placée sous la supervision du Ministre des Finances, bénéficie du financement de la Commission des Bourses et des Stages.

Elle a pour objectifs d’outiller les ingénieurs du CENADI entre autres sur la conception efficace et la mise en œuvre d’une base de données oracle, l’optimisation des requêtes SQL, ainsi que la sécurisation de l’accès aux données. C’est le lieu de rappeler qu’Oracle Database 19c est un système de gestion de bases de données relationnelles (SGBDR) disponible sur un grand nombre de plates-formes (Unix, Linux, Windows).

Les enseignements présentés à ces cadres déjà aptes aux versions antérieures Oracle Database vont de l’Architecture du SDBG ORACLE 18C et installation, à la Création et la suppression des bases de données en passant par la gestion de l’instance et la configuration réseau ; la Gestion du fichier de contrôle et des fichiers de journalisation ; la Gestion des espaces de disque logiques ; les Structures de la base de données ; l’Administration des objets  sans oublier la Gestion des données d’annulation et la Gestion des utilisateurs et sécurité.

D’une manière générale, cette formation en deux modules : 1z0 071  et 1z0 062  leur permettra à terme de reconnaître les fonctionnalités, l’architecture et les concepts d’un serveur Oracle Database 12c ; de mettre en œuvre, créer, configurer et administrer une base de données Oracle en mettant l’accent sur les aspects pratiques et opérationnels ; de mettre en œuvre les compétences et les réflexes utiles pour administrer efficacement et rigoureusement la base Oracle 12c au quotidien dans un environnement sécurisé et optimisé ; Et enfin d’utiliser les bons outils par rapport aux besoins qui peuvent survenir.

Dans la même lancée, le centre de formation Hélios High Tech Académy accueille depuis juin 2022 dix ingénieurs du CENADI (une dame et 9 hommes) pour la formation sur le thème « Cisco Certified Network Associate (CCNA) Cyber Ops Sécurity »,

En effet, le CCNA est une certification réseau internationale qui valide des compétences pour administrer un réseau d’entreprise, notamment le déploiement des équipements et l’administration de ceux-ci, tandis que le CCNA CyberOps Sécurityest un concept qui associe l’administration réseau et la sécurité, il consiste à surveiller le trafic réseau, à identifier les différentes attaques et à anticiper sur leurs résolutions.

Ladite formation qui s’achève en avril courant a été menée en deux étapes sanctionnées par des examens certifiant sur table. Les enseignements sur le CCNA ont porté sur l’introduction au réseau ; la Commutation, le routage et Sans fils, le Réseau, la sécurité et l’automatisation.

Pour l’aspect concernant le CCNA Cyberops Security, les enseignements ont porté sur le Network Sécurity, et le CyberOps Associate.

L’ensemble de la formation a été sanctionnée par un taux de réussite de 83,33%.

4c

Le CENADI a tenu la 6e session de son Conseil de direction

Le mercredi 29 mars 2023, se sont tenus dans la salle des conférences du Ministère des Finances, les travaux de la sixième session du Conseil de Direction du Centre National de Développement de l’Informatique (CENADI).

Présidés par Monsieur Louis Paul MOTAZE, président dudit Conseil, par ailleurs Ministre des Finances, lesdits travaux, rapportés par Mme le Directeur du CENADI, Secrétaire du Conseil, portaient essentiellement sur le suivi des résolutions de la 5ème session du Conseil, l’examen du rapport d’activités 2022 et l’examen du plan d’action 2023.

S’agissant du suivi des recommandations, l’on retient que les travaux du projet de modernisation et de sécurisation de la plateforme technique du CENADI se poursuivent avec  un pourcentage global d’exécution de 80,72%.

Pour ce qui est du développement d’une application d’hébergement et de backup des données des universités, le CENADI en partenariat avec HUAWEI finalise le Proof Of Concept (POC) pour la protection des données produites par les Universités.

Le bilan de 2022 est encourageant

Quant à la conduite d’une étude sur la mesure des coûts de construction des divers data center par les structures étatiques au Cameroun, Mme le Directeur a fait savoir que celle-ci a démarré en 2023. Les termes de références ainsi qu’un questionnaire de collecte ont été élaborés. Le rapport de l’étude de l’existant est en cours d’élaboration et sera disponible en avril 2023.

Enfin, la question du repositionnement du CENADI a été abordée et Mme le Directeur a fait savoir qu’aux dernières nouvelles, le dossier serait toujours dans les Services du Premier Ministre.  

En ce qui concerne l’examen du rapport d’activités 2022, Mme le Directeur a relevé dans sa présentation que le contexte de mise en œuvre desdites activités a été marqué par la poursuite du projet de modernisation du plateau technique et de l’offre de services du CENADI ; une meilleure maîtrise de la mise en œuvre des activités PTA  mais aussi et surtout par les restrictions budgétaires découlant de l’adoption de la loi des finances rectificative (Collectif budgétaire).

En 2022, le CENADI a mené ses activités suivant six (06) axes principaux  à savoir : la pérennisation des acquis ; l’ouverture vers une offre de nouveaux services ; la recherche comme moteur du développement informatique; le développement des ressources humaines et l’amélioration des conditions de travail ; l’Exploration d’horizons nouveaux et de partenariats internationaux ; la présence au plus près des usagers des Régions.

Au terme de la mise en œuvre des activités en 2022, plusieurs réalisations majeures peuvent être relevées. Il s’agit notamment de :

lors du voyage au siège de IBM pour les accords de partenariats

L’accord de partenariat avec International Business Machines (IBM)  pour la formation des cadres aux Etats-Unis sans frais; le suivi et la mise en exécution des chantiers en mode d’expérimentation et l’assistance technique sur le déploiement des solutions innovantes. L’on peut également citer l’assistance directe dans le dimensionnement et la construction du prochain serveur IBM Z du CENADI; l’assistance dans la récupération et la restauration de l’ensemble des données du CENADI, stockées dans des supports obsolètes ; la poursuite de l’opérationnalisation de la mise en œuvre des applications. L’on ne saurait oublier le développement d’une application mobile de consultation de bulletins de solde; le cryptage des communications ANTILOPE (90% déjà sécurisées); la certification des personnels dans divers domaines : IBM Z, CCNA, Datacom, PMP, Agilité.

Plus spécifiquement en ce qui concerne l’hébergement, le CENADI intervient aussi bien lors de la phase projet (notamment à l’assurance de maturation des projets sans investissement préalable) que pendant la phase d’exploitation avec la minimisation des coûts du fait de la mutualisation de l’infrastructure Z14 ZR1 qui permet désormais d’héberger en toute sécurité de nouvelles applications.

Le potentiel des applications hébergées et les économies réalisées ont été présentés à la 5e session. Depuis lors, de nombreuses avancées significatives ont été enregistrées.  Ainsi, l’Application ESD-Soft de la DGB a été déployée dans tous les Départements ministériels ; GEPSOFT de la DNCM a été basculée sur onze (11) sites pilotes (MINPROFF, MINAC, MINT, MINEE, MINTOUL, MINTP, MINSEP, APN, C2D, INJS et MINDEF) ; la   Carte du Contentieux de la DAJ a enregistré près de 700 dossiers cette année et SYAMPE et CAMCIS (Douane) sont désormais intégrés pour le suivi des premiers paiements.

Les difficultés rencontrées au cours de la mise en œuvre de ces activités sont entre autres la question du recasement du Centre Informatique de Douala, la réduction des allocations budgétaires et la résistance à l’apprentissage.

En guise de perspectives pour 2023, le CENADI compte poursuivre les actions entamées en 2022 tout en engageant de nouvelles telles qu’indiqué dans son Plan d’actions qui regroupe à la fois les activités du Plan de Travail Annuel (PTA) ainsi que celles hors PTA.

            Cette présentation de Mme le Directeur du CENADI a donné lieu aux échanges et observations fructueuses notamment le plaidoyer du représentant du MINRESI en faveur de l’orientation de la « recherche en informatique au CENADI, non plus exclusivement vers une exploitation des technologies existantes qui nous maintiennent dans la dépendance et dans l’asservissement, mais vers une recherche en informatique en vue de créer nous-même des technologies qui seraient parallèles à celles déjà existantes, pour copier l’exemple des pays du BRICS. Ainsi nos experts iraient désormais, non plus seulement pour apprendre à utiliser une technologie, mais aussi pour comprendre comment elle a été développée, c’est l’avantage du retard…

Des résultats probants pourraient demander quelques années mais au moins, nous aurions changé de cap, passant progressivement de simple consommateur de technologies à producteur de technologies en informatique. Nous pratiquerions de ce fait, la politique d’import-substitution en vigueur au Cameroun, dans le domaine de l’informatique ».

Au terme des travaux, les recommandations suivantes ont été formulées :

  • Mettre en place une politique volontariste en ce qui concerne la recherche en informatique ;
  • Préparer un dossier holistique pour le repositionnement du CENADI
  • Préparer un conseil de direction avant la tenue des conférences budgétaires
  • Mettre en œuvre le plan d’action 2023 ainsi présenté
  • Amorcer le travail avec le MINESUP par la mise en place d’une base de données de la gestion de la scolarité  jusqu’au diplômes.

Par ailleurs, la direction a reçu quitus de mener à son terme les travaux de migration Datacom de la version 9 à 14 ; de poursuivre la collaboration directe avec IBM (Moyen-Orient et EU); de poursuivre la mise en place d’un outil de calculs pour les Universités ; d’initier le programme de certification du CENADI à la norme ISO 27001 ; de poursuivre la montée en compétences de tout le personnel dans les domaines technique et administratif à travers les formations et certifications.